Le Do It Yourself, nouvelle tendance ou philosophie de vie ?

Tout savoir sur le « DIY »

Réaction à une époque financièrement difficile, besoin de travailler de ses mains dans un monde toujours plus dématérialisé… Les Français cherchent de plus en plus à réaliser les choses par eux-mêmes. Conséquence qui n’est pas pour nous déplaire : le secteur des loisirs créatifs se trouve en plein boom. Si votre ambition est de créer une entreprise en franchise, vous voudrez sans doute en apprendre plus sur l’explosion du Do It Yourself.

Do It Yourself : les origines

Faites-le vous-même : c’est la traduction de cette expression anglaise. Dans la langue de Shakespeare, DIY signifie aussi « bricolage ». Mais au-delà, le Do It Yourself, c’est une philosophie qui prend de l’ampleur dans nos sociétés. Née avec les années 70 et les « makers » américains, elle relève à la fois d’un souci d’indépendance, d’économie et de la fierté de pouvoir déclarer « c’est moi qui l’ai fait ».

Et on retrouve ce besoin à tous les niveaux de nos vies occidentales : du jardinage au bricolage, en passant par la cuisine. Elle est loin l’époque où les ménagères s’enorgueillissaient de servir à table des plats préparés ou surgelés, symbole de leur libération des fourneaux. Aujourd’hui, passer des heures à mitonner de bons petits plats, à partir d’ingrédients naturels si possible, est le nec plus ultra des dîner en famille ou entre amis.

Le marché du DIY en 2014

Nous l’avons dit ci-dessus, le Do It Yourself est partout. C’est un phénomène de société qui n’est pas près de disparaître au vu des tendances économiques et sociales actuelles. C’est évidemment dans le secteur des loisirs que le DIY trouve le plus facilement sa place. De très nombreux réseaux surfent sur la tendance pour proposer des concepts qui parlent au créatif qui sommeille en chacun d’entre nous. Plutôt que de proposer des produits finis, beaucoup de fabricants vendent désormais des kits à monter soi-même qui, en plus d’être moins onéreux à l’achat, donnent au client le plaisir d’exercer sa créativité et son besoin de « faire ».

Avec l’avènement de la communication informatique, il faut s’attendre à voir cette expansion de la culture DIY accélérer encore plus. En effet, les adeptes du faites-le vous-même se reposent énormément sur Internet. En trois clics, n’importe quel internaute peut aujourd’hui échanger des conseils sur des forums spécialisés, partager des photos de ses réalisations sur les réseaux sociaux, trouver des tutoriels sur YouTube, voire vendre ses créations sur Etsy.

Des communautés sur tous les sujets fleurissent : du jardinage à l’électronique, en passant bien entendu par l’impression en 3D, pas un jour ne se passe sans qu’apparaisse quelque appareil innovateur conçu par un bricoleur dans un « hackerspace ». Vous voulez le même ? Il suffit de télécharger les plans et de vous mettre au travail.

Les concepts qui marieront le mieux le plaisir de travailler de ses propres mains et la modernité de la communication en ligne ne sont pas encore nés, mais cela ne saurait tarder. Jeunes entrepreneurs, c’est le moment ou jamais de vous lancer dans les loisirs DIY !

Derniers articles de la rubrique